clinique_privee

Qu’est-ce qu’une clinique médicale privée ?

07/04/2017

Vous cherchez à consulter, mais vous ne savez que choisir entre une clinique publique et une clinique privée. En effet, saisir les différences entre le système de santé publique du Québec et les cliniques privées peut s’apparenter à un casse-tête. Cet article saura vous guider dans votre décision.

Qu'est-ce qu'une clinique privée ?

 

Contrairement au service de santé publique couvert par la Régie d’assurance maladie du Québec (RAMQ), c’est le patient qui doit payer au privé. C’est notamment le cas lorsqu’on va chez le dentiste ou chez le physiothérapeute. Les cliniques médicales privées fonctionnent sur le même modèle que ces derniers.

 

Toutefois, on peut se tourner vers le privé pour des soins existant déjà dans le système public, comme vers une clinique médicale privée par exemple, pour de nombreuses raisons : le patient n’a pas de médecin de famille, le patient n’est pas assuré par la RAMQ, le temps d’attente au public est trop long, ou simplement pour des préférences personnelles, etc.

 

 

Quels sont les soins disponibles en clinique privée?

 

Généralement, les cliniques privées offrent des services de soins légers, à l’image des vaccins et des examens avec un médecin de famille.

 

Mais ce n’est pas tout, une gamme de service plus large est également offerte en clinique privée :

  • un service d’urgence
  • des examens gynécologiques
  • le traitement de certaines maladies mentales
  • des cliniques de vaccination
  • des tests plus précis (ex. un électrocardiogramme)
  • le renouvellement d’ordonnances
  • un bilan annuel

 

Certaines opérations plus spécifiques peuvent être offertes dans le système privé afin de désengorger le réseau public ; c’est notamment le cas pour l’opération du genou et de la hanche. Dans ces cas précis, c’est à la RAMQ que viendra la décision d’envoyer le patient au privé et de déterminer qui doit assumer les frais correspondants.

 

Il est important de souligner qu’au Québec, les cliniques privées n’offrent pas de soins spécialisés comme les traitements anticancéreux, les chirurgies cardiaques ou la transplantation d’organes.

 

 

Les assurances privées remboursent-elles les frais engagés en clinique privée?

 

Et bien…oui et non ; les assurances privées ne remboursent généralement pas les actes médicaux déjà couverts par la RAMQ, comme les consultations médicales. Certaines exceptions existent par contre à cette règle. Par exemple, ces assurances couvrent les dépenses liées aux analyses sanguines, même si elles sont remboursées par la RAMQ lorsqu’elles sont faites dans le système public.

 

 

Qui travaille en clinique privée ?

 

Les cliniques privées comptent généralement entre un et dix omnipraticiens ainsi que quelques infirmières au sein de leur équipe. D’autres professionnels de la santé peuvent également en faire partie, comme des nutritionnistes ou des physiothérapeutes.

 

Au Québec, les médecins sont les seuls professionnels de la santé payés par la RAMQ, ce qui ne leur permet pas d’exercer à la fois dans une clinique privée et au public. Ainsi, les médecins choisissant le privé sont considérés comme non-participants à la RAMQ, leurs honoraires proviennent donc de leurs patients et non de l’État.

 

 

Quels sont les avantages d’une clinique privée?

 

L’avantage premier des cliniques privées, c’est la rapidité de l’accessibilité aux médecins et aux résultats. Lorsqu’on est membre d’une clinique privée, on a généralement accès à notre médecin dans un court délai, ce qui diffère du système public. La plupart du temps, un patient de clinique privée peut obtenir un rendez-vous dans les 24 à 48.

 

Compte tenu des contraintes des cliniques publiques (engorgement, liste d’attentes, mode de rémunération des médecins), il est généralement possible de passer plus de temps avec le médecin en clinique privée.

 

Au-delà de la question d’une facilité d’accès, la clinique privée offre une meilleure centralisation de nos informations médicales. Dans le domaine du public, si on change régulièrement de clinique sans rendez-vous, notre dossier médical voyagera entre les établissements et il sera difficile pour les médecins qui s’occupent de notre cas d’avoir la totalité de notre dossier de santé. Dans le cas d’une clinique privée, toute notre information médicale est conservée au même endroit, ce qui permet un meilleur suivi.

 

 

Notre dossier médical nous suit-il si on navigue entre une clinique privée et le public?


Que l’on navigue du privé au public ou l’inverse, notre dossier médical suit nos déplacements. Qu’il s’agisse d’un cabinet public ou d’une clinique privée, il y a des règles du Collège des médecins qui encadrent ces pratiques ; le médecin a le droit d’avoir accès au dossier de ses patients.

 

Autres articles