Comment le médecin de famille prend soin de la santé des aînés

05/12/2018

Les maladies dont souffrent les personnes âgées de 65 ans ou plus sont surtout chroniques. Parmi les maladies chroniques qui ont des impacts importants sur la santé des aînés, notons: le diabète, l’accident vasculaire cérébral, les maladies cardiovasculaires, les maladies pulmonaires obstructives chroniques (MPOC), le cancer, les troubles cognitifs (ex. maladie d’Alzheimer) et l’insuffisance cardiaque.

 

Le médecin de famille joue un rôle central pour promouvoir la santé et pour prévenir les maladies chez les aînés. La promotion de la santé est la première étape pour aider les personnes à vieillir normalement. Quant à la prévention, elle implique plusieurs degrés d’action. Chacun de ces degrés considère les besoins et l’état de santé de la personne âgée.

 

Nous aborderons plus dans les détails comment le médecin de famille aide à la promotion de la santé chez les aînés ainsi qu’à la prévention des maladies.

Nous voulons faire deux remarques importantes avant de commencer.

 

Parce que les aînés sont généralement atteints d’une ou plusieurs maladies chroniques, ils consomment une grande diversité de médicaments. Le médecin de famille accompagne la personne âgée et ses proches pour organiser la médication. Il doit s’assurer que la personne âgée ne prenne pas de médicaments qui pourraient mettre sa santé à risque. Il peut alors modifier les doses ou changer un médicament pour un autre.

 

Les soins de santé qu’offre un médecin de famille à une personne âgée sont individualisés. Les besoins et l’état de santé de chaque aîné sont uniques. Aussi, les maladies se manifestent souvent de manière atypique chez les personnes âgées. C’est pour cela qu’il est très important que la personne âgée fasse un suivi régulier avec le médecin de famille, pour promouvoir la santé et prévenir les complications dues à la maladie.

 

Un vieillissement réussi repose sur deux choses: encourager les habitudes saines et éviter les substances ou les aliments qui ont des impacts négatifs sur la santé des aînés.

 

Promouvoir la santé chez les aînés

 

Qu’est-ce qu’un vieillissement réussi? C’est un vieillissement qui se caractérise par trois éléments:
 

  1. La personne âgée préserve sa santé (elle n’est pas malade);        
  2. Elle est active physiquement et cognitivement;      
  3. Elle se sent reconnue socialement et elle demeure productive.     

 

Nous verrons aussi comment la personne âgée peut éviter les maladies du mieux qu’elle le peut.

 

Exercice physique et santé mentale

La stimulation physique permet de maintenir un niveau de tonus et de vitalité. Cela renforce à la fois la structure musculaire et le système cardiovasculaire. Ces activités aident aux activités quotidiennes, tout en aidant le corps à mieux s’adapter aux éléments changeants dans l’environnement: virus, bactéries, température, effort physique requis pour les tâches, etc.

 

La santé cognitive et mentale est aussi essentielle pour que les aînés puissent parvenir à faire les activités qui les vitalisent. En restant en interaction avec leur environnement social, en lisant, en jouant à divers jeux, les personnes âgées maintiennent leurs compétences intellectuelles et mentales.

 

Milieu de vie et reconnaissance sociale

 

La qualité des relations que la personne âgée entretient avec ses proches, ses amis et son réseau joue un rôle important pour son bien-être. Selon l’endroit où l’aîné résidera, les occasions d’interagir avec la société auront pour effet de maintenir une vivacité d’esprit. Surtout, cette participation sociale nourrit le sentiment de réaliser quelque chose de bon et de significatif. Cela aide à cultiver la confiance chez les aînés.

 

Prévenir les maladies chez les aînés

 

La santé, c’est l’absence de la maladie. Pour favoriser la santé chez les aînés, il existe plusieurs facteurs négatifs dont il est fortement recommandé de s’abstenir.

 

Les facteurs qui aident le plus à prévenir les maladies chez la personne âgée sont:

  • éviter de fumer,         
  • surveiller la consommation d’alcool et de sel,         
  • faire attention à l’embonpoint et au cholestérol,       
  • garder un œil sur la glycémie           
  • et contrôler la tension artérielle.        

 

La vaccination est un autre moyen bénéfique pour empêcher certaines maladies d’aggraver la santé des aînés, comme les vaccins contre les infections aux pneumocoques.

 

Dépister les maladies courantes chez les personnes âgées

 

Une fois que la personne âgée acquiert une bonne hygiène de vie en évitant les facteurs de risque, il y a certains dépistages qui sont importants.

 

Le médecin de famille déterminera avec la personne quelles sont les maladies pour lesquelles un dépistage pourrait être nécessaire.

 

En tout temps, les aînés peuvent demeurer attentifs à leur état de santé et rapporter à leur médecin de famille tout changement qui leur semble significatif. Les proches et l’entourage des personnes âgées peuvent aussi jouer ce rôle.

 

Pour dépister cliniquement une maladie ou un signe d’une maladie chez une personne âgée, le médecin de famille recommandera l’outil le plus approprié. Cela pourrait être un questionnaire ou l’utilisation d’une technologie médicale, par exemple.

 

Cancer

 

Le médecin de famille recommandera les dépistages appropriés à la personne âgée, comme: l’auto-examen des seins chez la femme, le dépistage du cancer de la prostate, du cancer colorectal ou du cancer de la peau.
 

Troubles cognitifs et maladie de Parkinson

 

La diminution des capacités cognitives chez les aînés est un phénomène normal causé par le vieillissement. Cependant, le dépistage des troubles cognitifs (ex. maladie d’Alzheimer) ou de la maladie de Parkinson nécessite des outils cliniques spécialisés. La personne âgée ou ses proches peuvent noter des modifications dans le comportement, mais ce sera un médecin de famille qui pourra poser un diagnostic.
 

Déficience auditive

 

Bien qu’une certaine diminution de l’audition soit normale, la perte progressive de l’audition peut affecter grandement les interactions entre la personne âgée et son entourage. Cela peut avoir des effets négatifs sur son sentiment d’appartenance et sur son activité cognitive. Il est important de mentionner le p   lus tôt possible au médecin de famille tout changement qui affecterait la capacité de la personne âgée de bien entendre les sons.
 

Diabète

 

Pour les aînés touchés par le diabète, la prévention consiste à faire le suivi du taux de glycémie, de la tension artérielle, de la vision et de la peau. Le médecin de famille encouragera la personne âgée atteinte du diabète à avoir une alimentation saine, à faire de l’exercice et à conserver un poids corporel équilibré.
 

Problème lipidique (cholestérol)

 

Pour maintenir un taux de cholestérol sanguin normal, il est recommandé de faire de l’exercice régulièrement. Cela aidera à prévenir des complications comme les maladies coronariennes, les crises cardiaques et les accidents vasculaires cérébraux (AVC). En conservant une masse corporelle saine (sans embonpoint ou obésité), en surveillant les autres facteurs comme le diabète et l’hypertension artérielle, et en s’alimentant sainement, il est possible de minimiser les risques associés au cholestérol sanguin.
 

Hypertension artérielle

 

La pression artérielle augmente naturellement avec le vieillissement, mais ne devrait pas causer des symptômes comme l’essoufflement au moindre effort, des douleurs derrière le sternum ou de l’arythmie. Il est normal que les aînés ne parviennent généralement plus à faire des activités intenses. Il est fortement recommandé de maintenir un niveau sain d’activité physique pour maintenir une tension normale.
 

Problèmes visuels

 

La vision nocturne diminue avec l’âge, tout comme la vision de près et en périphérie. Des examens spécialisés aideront la personne âgée à traiter une vision brouillée ou un champ de vision qui se rétrécit. Puisque l’autonomie de la personne âgée est en jeu, une bonne vision aide à se maintenir actif et à favoriser le bien-être.

 

Le médecin de famille offre un suivi individualisé pour la santé des aînés

Plusieurs autres organes, systèmes ou fonctions (comme la santé mentale et psychologique, le sommeil, les poumons, l’estomac, le foie et les organes sexuels) possèdent des facteurs et des indicateurs de santé. Le médecin de famille est la ressource première pour aider les aînés à se maintenir en santé.

 

Pour prendre soin de la santé des aînés, le médecin de famille, les proches des aînés et les professionnels de la santé peuvent contribuer grandement à la prévention des maladies et à la promotion d’un mode de vie sain et actif.

 

Assurez-vous d’effectuer un suivi régulier avec votre médecin de famille en prenant rendez-vous aujourd’hui.

Autres articles