Dépister l’entéropathie au gluten (maladie cœliaque)

12/09/2016
- Par Dre Martine Tétreault, médecin de famille

Souffrez-vous de ballonnements, de gaz, de crampes abdominales, de diarrhée chronique? Peut-être avez-vous l’entéropathie au gluten qui est aussi appelée maladie cœliaque.
 

Qu’est-ce que l’entéropathie au gluten ?

 

L’entéropathie au gluten, un dérèglement du système immunitaire

 
L’entéropathie au gluten occasionne un désordre du système immunitaire. Celui-ci réagit de façon anormale au gluten qu’on retrouve dans toutes les sortes de blé. Cette réaction immunitaire crée de l’inflammation qui endommage l’intestin grêle (petit intestin) et c’est ainsi que les personnes atteintes peuvent avoir des symptômes gastro-intestinaux chroniques tels des ballonnements, des gaz, des crampes abdominales et de la diarrhée lorsqu’il consomme du gluten.
 

Diagnostic de l’entéropathie au gluten

 
Pour diagnostiquer l’entéropathie au gluten, les analyses sanguines sont presque aussi sensibles et précises que les biopsies. Elles sont suffisantes pour établir le diagnostic lorsqu’il est possible d’établir que les symptômes associés à l’entéropathie au gluten disparaissent lors d’un retrait d’un régime du gluten après une période de 6 à 12 mois. Ces analyses sanguines peuvent être prescrites par votre médecin de famille sans que vous ayez besoin de voir un gastro-entérologue.
 

Importance du diagnostic précoce de l’entéropathie au gluten

 

Qui est touché par l’entéropathie au gluten ?

 
L’entéropathie au gluten est une maladie héréditaire qui touche 1% de la population. Les symptômes de cette maladie varient beaucoup d'une personne à l'autre, tant en ampleur qu'en gravité, ce qui complique souvent le diagnostic. Seulement certaines personnes atteintes par entéropathie au gluten présentent des symptômes gastro-intestinaux typiques, tandis que d'autres ne souffrent d'aucun symptôme apparent. Voici quelques-uns des autres symptômes qui font suspecter cette maladie : les ulcères dans la bouche, une fatigue extrême, les douleurs osseuses.
 

Difficulté du diagnostic de l’entéropathie au gluten

 
Pour ces raisons, il se peut donc que le diagnostic de l’entéropathie au gluten soit retardé ou ne soit fait qu'après investigation d'une anémie ou d'une carence en vitamine D. En effet, l’inflammation du petit intestin par le gluten réduit l'absorption de plusieurs nutriments, pouvant ainsi amener diverses carences.
 

Effet du diagnostic précoce de l’entéropathie au gluten

 
Le diagnostic précoce de l’entéropathie au gluten et un régime sans gluten permettent la guérison des tissus endommagés et la réduction des risques de complications. Les complications les plus courantes de l’entéropathie au gluten sont entre autres l'ostéoporose, les lymphomes, et l'infertilité.
 

L’intolérance aux fructanes

 
Si vous avez des symptômes, il est important de consulter votre médecin de famille avant de faire des conclusions hâtives en retirant de gluten de votre alimentation. En effet, 90% des gens qui ont les symptômes gastro-intestinaux décrits plus haut souffrent plutôt d'intolérance aux fructanes, un groupe de sucres complexes difficiles à digérer et qui se retrouve aussi dans le blé. Le retrait de toute trace de gluten est alors superflu et il suffit alors de s'en tenir à la diète FODMAP, faible en glucides irritants, qui est recommandée pour le syndrome du côlon irritable.
 

Conclusion

 
Si vous croyez souffrir de l’entéropathie au gluten, consultez votre médecin de famille le plus rapidement possible. Un diagnostic rapide de cette maladie aura comme effet d’augmenter significativement votre qualité de vie et de limiter les risques de complication à long terme.

Autres articles