Mythes et réalités sur la ménopause

12/06/2017

La ménopause est un phénomène qui préoccupe plusieurs femmes. Certaines patientes se posent des questions et trouvent malheureusement des réponses erronées ou incomplètes en discutant avec d’autres femmes ou en effectuant des recherches sur le Web. Il est important de consulter d’abord votre gynécologue ou votre médecin de famille lorsque vous avez des questions ou des inquiétudes concernant vos règles.

 

Entre temps, cet article vous présentera plusieurs points qui méritent d’être clarifiés ou même démentis.                                                                                                                                                                    

La ménopause et la périménopause

 

La ménopause est un phénomène naturel que toutes les femmes connaitront dans leur vie. Habituellement, le phénomène se produit autour de la cinquantaine, mais c’est un âge approximatif qui varie d’une femme à l’autre. La ménopause se caractérise par la fin de la période de reproduction de la femme. Cette étape se traduit par l’arrêt de l’ovulation et donc du cycle menstruel. On parle de la ménopause lorsque les règles sont arrêtées depuis au moins 12 mois consécutifs.

 

La périménopause et la préménopause, quant à elles, sont les périodes qui précèdent la ménopause. Lorsque les règles commencent à se faire plus irrégulières, incluant l’apparition de symptômes, jusqu’à une année complète sans aucune règle. Il s’agit en fait de la période où le corps de la femme réduit petit à petit sa sécrétion de progestérone et d’œstrogènes. Il se produit donc un changement hormonal durant ces périodes.     

 

Plus besoin de contraceptif durant la périménopause : Faux

 

La périménopause et la préménopause sont des périodes distinctes de la ménopause. Si vos règles n’ont pas cessé durant au moins 12 mois consécutifs, vous êtes probablement dans la phase de la périménopause, il est donc encore possible de tomber enceinte. C’est pourquoi il est recommandé d’utiliser des contraceptifs jusqu’à la période de ménopause (lorsque 12 mois consécutifs se sont écoulés sans menstruation).

 

La ménopause fait grossir : Faux

 

Il faut savoir que l’arrivée de la ménopause ne mène pas assurément à une prise de poids. Certes, une prise de poids est constatée chez plusieurs femmes durant la période de la ménopause ou autour de celle-ci, mais il faut savoir qu’elle n’est pas une cause directe. C’est une question d’habitudes alimentaires et de pratique d’activités physiques.

 

Au fil des ans, il faut apprendre à ajuster son alimentation et continuer d’être actif si l’on veut garder la forme. La prise de poids est un phénomène qui peut être constaté avec l’âge et le vieillissement chez certaines personnes. Évidemment, perdre du poids peut être plus difficile lorsque vous arrivez à un certain âge. C’est pourquoi il faut demeurer à l’écoute de son corps constamment.

 

La ménopause, comme plusieurs autres périodes de la vie, doit simplement être vue comme le moment d’adapter son mode de vie pour continuer à être en santé et pour garder la forme!

 

La ménopause est la fin de la vie sexuelle active : Faux
                                            

La ménopause représente le moment ou la femme n’est plus en mesure d’être fécondée et donc de vivre une grossesse. Cependant, il ne faut pas associer cela à la fin d’une vie sexuelle active. En effet, la transformation hormonale qui se produit durant la ménopause peut entraîner certains changements.

 

Par exemple, certaines femmes peuvent remarquer un changement quant à leurs sécrétions vaginales. Il faut simplement s’adapter à ses changements. Sans être la fin d’une vie sexuelle active, cela peut représenter la fin de la vie sexuelle comme vous l’avez toujours connue. C’est donc une période d’adaptation.

 

La ménopause entraîne la dépression : Faux

 

La dépression n’est pas un symptôme confirmé de la ménopause. Certes, un changement hormonal important peut entraîner un certain bouleversement en rapport avec l’humeur chez quelques femmes, mais la dépression en soi n’est pas associée directement à la ménopause.

 

La dépression est une maladie qui peut découler d’une accumulation de facteurs, mais il est faux de penser que toutes les femmes qui atteignent la ménopause passeront par la dépression.

 

La Réalité

         

La périménopause et la ménopause sont des périodes de changement. Mais il faut cesser de croire que la ménopause est forcément la cause d’éventuels problèmes ou troubles futurs. Certaines femmes vivront la ménopause sans symptôme apparent.

 

D’autres peuvent en effet éprouver de l’inconfort comme des bouffées de chaleur ou encore remarquer que leur humeur est plus variable qu’à l’habitude. Enfin, dû à la baisse de la production d’œstrogène, les femmes peuvent également être plus à risque concernant l’ostéoporose et les maladies cardiaques.

 

Saviez-vous que l’homme connait aussi une « ménopause »? Il s’agit de l’andropause. Au même titre que la ménopause chez la femme, l’andropause signifie une baisse du taux hormonal. Chez l’homme cependant, la situation ne mène pas à un arrêt complet de production ou à l’infertilité. En effet, ce n’est qu’une baisse d’hormones sexuelles, certains hommes demeurent donc fertiles toute leur vie.

 

Incertitude et inquiétude, renseignez-vous auprès de votre médecin!

 

Bref, plusieurs individus associent à tort certains problèmes à la ménopause. Il faut savoir que chaque femme expérimente la ménopause d’une manière différente. Aussi, il existe des traitements de substitution hormonale qui peuvent être administrés lorsque d’importants symptômes sont observés chez une patiente.

 

Pour toutes questions concernant la préménopause, la périménopause ou la ménopause, consultez votre médecin de famille ou votre gynécologue.


 

VOUS AVEZ DES QUESTIONS SUR VOTRE SANTÉ? CONTACTEZ-NOUS!

VOUS ÊTES À LA RECHERCHE D’UN MÉDECIN DE FAMILLE? CLIQUEZ-ICI!

 

Autres articles