Hérédité médecin de famille

Parler de vos antécédents familiaux avec votre médecin de famille

26/05/2018

Que cela vous plaise ou non, la santé de vos parents, vos grands-parents, votre famille sont une source d’information très importante pour votre santé actuelle, et peuvent également permettre d’anticiper des problèmes à venir que vous pourriez avoir.

Il y a 2 raisons à cela :

  • Vous avez fréquenté des environnements similaires et avez eu des habitudes de vie semblables.
  • Vous avez peut-être hérité génétiquement de sensibilités, de prédispositions pour certaines maladies.

Pour vous, vos antécédents familiaux sont très intéressants, et les partager avec votre médecin de famille peut permettre la détection prématurée, l’anticipation de maladie ou de problème de santé.

L’influence des gènes et du mode de vie
 

Vos parents vous transmettent une partie de leurs gènes, comme la couleur des yeux. Mais ils vous transmettent également votre sensibilité à certaines maladies. Si dans votre famille, il y a eu plusieurs maladies cardiovasculaires, vous allez passer dans la catégorie « à risque » et votre médecin pourrait vous prescrire des examens plus précoces et plus fréquents même si vous n’avez pas de symptômes. Il pourrait même vous prescrire un traitement préventif.

C’est la raison pour laquelle, il est important de parler à votre médecin de famille des problèmes de santé rencontrés par votre famille, même si cela concerne un frère ou une sœur (qui ont hérité des mêmes gènes que vous).

Actuellement, nous ne connaissons pas encore bien les liens entre les gènes et la maladie. Nous avons constaté les relations de cause à effet entre les gens de la même famille, leur environnement, leur mode de vie et certaines maladies.

 

Les maladies concernées par les antécédents familiaux

 

Beaucoup de maladies sont concernées par les antécédents familiaux, voici les deux principales.

 

Les maladies cardiovasculaires


Les facteurs génétiques influencent les risques d’avoir une maladie cardiaque. Les gènes déterminent l’ensemble du système cardiovasculaire, ses sensibilités, sa résistance. Il peut y avoir la mutation d’un gène qui augmente d’une manière exponentielle les risques d’une maladie cardiovasculaire. Ce gène est ensuite transmis à la descendance, la rendant à son tour sensible à cette maladie.

Les principales maladies cardiaques héréditaires sont :

  • L’arythmie : un cœur qui ne bat pas régulièrement ;
  • Les malformations congénitales ;
  • La cardiomyopathie : un état qui empêche le cœur de pomper le sang efficacement ;
  • Un taux élevé de cholestérol ;
  • La maladie coronarienne : durcissement des artères.

Ces maladies peuvent conduire à une crise cardiaque, un AVC ou une insuffisance cardiaque.

Pas besoin de vous expliquer l’importance de parler à votre médecin de famille des problèmes de cœur qui ont été diagnostiqués dans votre famille.

Voici les antécédents familiaux qui augmentent les risques d’une maladie cardiovasculaire :

  • L’apparition d’une maladie cardiovasculaire chez les hommes de moins de 55 ans et les femmes de moins de 65 ans.
  • Le décès soudain pour des raisons cardiaques.
  • L’apparition d’une maladie cardiovasculaire des 2 côtés de la famille.
  • L’apparition d’une maladie cardiovasculaire chez plusieurs membres d’un même côté de la famille.

Si vous vous trouvez dans cette situation, nous vous conseillons de venir rencontrer l’un de nos médecins de famille à notre clinique médicale. Il pourra vous proposer un électrocardiogramme (ECG), un examen rapide et sans douleur qui permettra de déterminer votre santé cardiaque.

 

Les cancers
 

Certains gènes anormaux qui causent le cancer peuvent vous être transmis par vos parents. Mais c’est loin d’être toujours le cas. En effet, 5 % à 10 % seulement des cancers sont héréditaires.

Voici les cancers qui peuvent être héréditaires :

  • Cancer de la glande surrénale
  • Cancer des os
  • Cancers du cerveau et de la moelle épinière
  • Cancer du sein
  • Cancer colorectal
  • Cancer de l’œil (mélanome oculaire chez les adultes et rétinoblastome chez les enfants)
  • Cancer de la trompe de Fallope
  • Cancer du rein, incluant la tumeur de Wilms chez les enfants
  • Certains types de leucémie et de lymphome
  • Hépatoblastome (un type rare de cancer du foie touchant les enfants)
  • Neuroblastome
  • Tumeurs neuroendocrines
  • Cancer de l’oropharynx
  • Cancer de l’ovaire
  • Cancer du pancréas
  • Cancer de la parathyroïde
  • Tumeur de l’hypophyse
  • Cancer de la prostate
  • Cancers de la peau
  • Cancer de l’intestin grêle
  • Sarcome des tissus mous
  • Cancer de l’estomac
  • Cancer du testicule
  • Cancer de la thyroïde
  • Cancer de l’utérus


Comme les maladies cardiaques des indices peuvent indiquer une augmentation du risque d’avoir un cancer.

  • Présence d’un cancer sur plusieurs générations
  • Apparition d’un cancer à moins de 50 ans ou à un âge plus jeune que la normale pour ce type de cancer
  • Une même personne a développé plusieurs types de cancers.

Si vous êtes dans un de ces cas, ou si vous avez juste des interrogations, n’hésitez pas à en parler à votre médecin de famille.

Il pourrait vous proposer les options suivantes :

  • Modification de vos habitudes de vie ;
  • Prescription de médicament pouvant réduire le risque ;
  • Réalisation d’une chirurgie préventive ;
  • Planification régulière d’examens et de tests.

 

Conclusion
 

La maladie et la santé sont parfois un sujet tabou au sein des familles. Il est important d’échanger sur ce sujet avec l’ensemble de votre famille et n’hésitez pas à en parler à vos enfants.

Si vous avez la moindre crainte, le moindre doute, n’hésitez pas à rencontrer votre médecin de famille.

Autres articles