Prise de sang

Tout savoir sur la prise de sang

13/03/2017

La prise de sang est une technique médicale courante que la plupart des individus connaîtront au cours d’une vie. Bien que largement pratiquée, la prise de sang n’est pas un acte anodin.

 

Votre médecin vous a prescrit une prise de sang, votre rendez-vous approche et plusieurs questions vous viennent : À quoi sert une prise de sang ? Pourquoi vous a-t-on prescrit un test sanguin ? Comment se déroule l’examen ? Comment interpréter les résultats d’une prise de sang ? Qu’il s’agisse de votre première prise de sang ou que vous soyez un habitué de la ponction sanguine, cet article vous guidera à travers les différentes étapes de cet examen.



À quoi sert une prise de sang ?

 

Le sang est une véritable mine de renseignement sur l’état de santé. L’analyse sanguine permet donc de suivre l’évolution des éléments constitutifs du sang, déceler certaines pathologies, établir un traitement ou l’ajuster en fonction des résultats obtenus puis finalement pouvoir suivre l’évolution d’un diagnostic.


 

Quand est-ce qu’une prise de sang est utile ?

 
  • En cas de maladie aiguë ou chronique ; la prise de sang permettra d’orienter le diagnostic, déceler les causes, prononcer un traitement adéquat et contrôler son efficacité sur la durée.
  • En cas de plaintes du patient ou de l’apparition de signes anormaux chez ce dernier
  • Dans le cadre d’une prise de médicament à long terme ; pour évaluer l’efficacité de celui-ci et ajuster le dosage au besoin. Pour évaluer la toxicité lors de la prise d’un médicament.
  • Pour un dépistage
  • Dans le cadre d’un bilan de santé
  • Ou tout simplement pour une analyse de routine


 

Pourquoi m’a-t-on prescrit une prise de sang ?

 

Lors d’une visite chez le médecin,  et suite à l’examen clinique,  celui-ci pourra émettre des hypothèses quant à l’état de santé du patient. Des tests sanguins seront alors prescrits pour détecter des troubles sous-jacents, si tel est le cas. Puisque la prise de sang ne peut révéler une pathologie si l’examen n’a pas été pratiqué sur cet élément précis, il est primordial d’adopter une attitude honnête et précise face au médecin pour l’aiguiller dans son examen.

 

 

Comment se déroule une prise de sang ?

 

Certains examens sanguins nécessitent d’être à jeun pour être effectués, tels les bilans lipidiques et glycémiques. Une prise de sang peut se faire en laboratoire d’analyse privé ou en CLSC. Pour plus d’information à ce sujet, nous vous invitons à lire l’article intitulé : Où faire sa prise de sang.

 

Le jour de votre rendez-vous pour votre prise de sang, il vous sera demandé d’avoir en main la requête de laboratoire prescrit par votre médecin afin d’établir la nature du bilan sanguin à être effectué. Cette procédure est généralement faite par une infirmière. La ponction se réalise le plus souvent au niveau de la veine du pli du coude. Un garrot est alors placé autour du bras choisi afin d’aider à localiser et sentir la veine. Certains centres de prélèvements vous permettront de vous allonger au moment de la prise de sang, ce qui permet d’être plus détendu. Par la suite, l’infirmière désinfecte la zone avec un tampon d’alcool. Une aiguille reliée à un tube de prélèvement est introduite pour recueillir le sang. Certains centres de prélèvements utilisent des aiguilles plus fines de type papillon pour réduire les inconforts liés à la prise de sang. En fonction du nombre d’analyses à effectuer, la quantité de sang récolté peut varier. Souvent, un a deux tubes suffisent pour réaliser l’ensemble des tests demandés.

 

Après la prise de sang, le tube  est étiqueté pour être ensuite analysé en laboratoire. Le sang est ainsi examiné au microscope en hémoculture ou bien versé dans un tube à essai contenant un réactif à la substance recherchée. Le délai pour obtenir les résultats varie en fonction des tests effectués et du centre de prélèvement.

 

 

Le suivi d’une prise de sang

 

Si la prise de sang en dit beaucoup sur l’état de santé d’un individu, gardons en mémoire qu’elle ne révèle pas tout. En effet, le médecin va prescrire un test sanguin en fonction de l’âge, de l’état de santé, du patient, mais également suite à l’observation de ses symptômes et facteurs de risques. L’exercice de la prise de sang est donc ciblé ; il ne sera pas possible d’obtenir un bilan concernant une pathologie précise si le patient ne présente aucun de ces symptômes.


 

Conclusion

 

Si la prise de sang permet de diagnostiquer certaines pathologies à l’aide d’un simple échantillon de sang, d’autres maladies exigent une investigation plus profonde. La prise de sang n’est parfois qu’un indicateur. Informez-vous auprès de votre médecin sur l’examen qui correspond le plus à votre situation !

Autres articles