AVIS IMPORTANT

Nous sommes ouverts.
Pour assurer la santé des patients durant la pandémie de Covid-19, nous n'acceptons des visites que sur rendez-vous. Appelez-nous dès maintenant pour prendre un rendez-vous en toute sécurité.

 

Ne vous présentez pas à la clinique si vous n'avez pas de rendez-vous.

PLASMA RICHE EN PLAQUETTES (PRP)

\ Médecine familiale \ Plasma riche en plaquettes (PRP)

Le traitement au plasma riche en plaquettes (PRP)


Qu’est-ce-que le plasma riche en plaquettes


Le PRP est un concentré de plasma sanguin qui contient une concentration élevée de plaquettes. Les plaquettes sont des cellules de votre sang. Elles contiennent une réserve élevée de protéines bioactives qui sont essentielles au processus de guérison du corps. Une fois injectées, les plaquettes libèrent ces protéines bioactives (dont plusieurs facteurs de croissances), ce qui déclenche la cascade de réparation du corps au site de la lésion. L’injection sert donc à démarrer le processus interne du corps à guérir.



Indications

  • Arthrose d’une articulation
    • Épaule
    • Genou
  • Tendinopathie
    • Épicondylite latérale ou médiale (coude)
    • Tendinite tendon d’Achille
    • Tendinopathie de la coiffe des rotateurs
    • Tendinopathie rotulienne
    • Fasciite plantaire


Est-ce que le PRP convient à votre cas


Lorsque les traitements conventionnels (physiothérapie, infiltration de cortisone ou de viscosupplémentation) n’ont pas donné de résultats satisfaisants, le PRP pourrait être envisagé. Vous devrez avoir une évaluation initiale avec le médecin du sport qui déterminera si le traitement de PRP est une bonne option pour vous. Suite à cette évaluation, si le PRP n’est pas la meilleure option pour vous, le médecin vous conseillera en conséquence.
 


Il est également possible, suite à cette première visite, que des examens complémentaires en radiologie vous soient prescrit afin de mieux comprendre votre problème (radiologie, résonnance magnétique) et d’évaluer si le PRP est le meilleur traitement pour vous.
 


Étapes à suivre

 
  1. Une première rencontre avec un médecin du sport sera nécessaire afin d’évaluer votre situation et ainsi déterminer si le PRP pourrait vous aider. Lors de cette rencontre, l’historique de votre problème, les traitements tentés jusqu’à présent et la réponse à ceux-ci seront discutés. Les examens complémentaires antérieurs réalisés seront également analysés. Il est donc important d’apporter, lors de votre premier rendez-vous, la liste des médicaments tentés ainsi que tous les rapports d’imageries fait jusqu’à présent (radiographie, échographie, résonnance magnétique, scan). Par la suite, le médecin procédera à un examen physique ainsi qu’à une échographie de la région à traiter. Au terme de cette première rencontre, les options de traitements seront discutées avec vous. Si le PRP est le bon traitement pour vous, un prochain rendez-vous vous sera cédulé pour la procédure.
  2. En prévision de la procédure, il est important de cesser toute prise d’anti-inflammatoire 1 semaine avant. En effet, les anti-inflammatoires bloquent l’action des plaquettes dont nous aurons besoin pour votre traitement. Les anti-inflammatoires sont (liste non exhaustive) : Advil, Aleeve, Motrin, Celebrex, Naprosyn, Vimovo, Voltaren, etc. En cas de doute, demandez à votre pharmacien. Si vous prenez de l’aspirine pour une raison médicale, vous ne devez PAS le cesser.
  3. La journée de votre rendez-vous, venez accompagné. Prévoyez au moins 1 heure. Si des béquilles ou une botte de marche vous ont été prescrit lors de votre rendez-vous d’évaluation, vous devez les apporter avec vous.
    • Nous débutons par une prise de sang usuelle (environ 10ml seront prélevés)
    • Le sang est par la suite centrifugé pour en séparer les composantes (globules rouges et le plasma)
    • La région à traiter sera anesthésiée localement à l’aide d’analgésique usuel (comme chez le dentiste)
    • L’injection du plasma se fera par la suite sous guidance échographique pour une précision optimale
    • Les conseils d’usages vous seront donnés
  4. Un repos de 2 semaines est à prévoir après la procédure. Vous pouvez vaquer à vos occupations autour de la maison mais aucun exercice physique n’est recommandé. Un arrêt de travail peut être nécessaire selon la nature de votre travail et la région à traiter (ceci sera discuté avec vous lors du premier rendez-vous).
  5. Après la procédure, un inconfort transitoire est possible. Normalement cela se produit durant la première semaine. Il est important de ne pas prendre d’anti-inflammatoires pour 2 semaines après l’injection. Également, la glace n’est pas recommandée. Une médication analgésique sécuritaire vous sera prescrite lors de votre rendez-vous que vous pourrez prendre si le Tylenol n’est pas suffisant.
  6. Après les deux premières semaines, un programme de réadaptation en physiothérapie est essentiel au processus de guérison optimale de la région traitée. En effet, le corps a besoin non seulement d’un signal chimique (les protéines bioactives du plasma) mais également d’un signal mécanique (exercices bien adaptés de la région traitée) afin d’augmenter les chances d’une guérison la plus optimale possible.
  7. Les activités sportives sollicitant de façon spécifique la région traitée ne sont pas recommandées avant le rendez-vous de suivi à 2 mois post procédure.
  8. Un rendez-vous de suivi sera fixé à 2 mois post procédure impliquant les tendons. À ce rendez-vous, un examen physique et une échographie de contrôle seront effectués afin de voir comment la guérison évolue. La progression des activités physiques par la suite seront discutés selon l’étape de guérison à laquelle vous êtes rendus.



À quoi s’attendre après le traitement


Une douleur transitoire de quelques jours à une semaine est possible après le traitement. Il est important de ne pas prendre d’anti-inflammatoires pour 2 semaines après l’injection. Également, la glace n’est pas recommandée. Une médication analgésique sécuritaire vous sera prescrite lors de votre rendez-vous que vous pourrez prendre si le Tylenol n’est pas suffisant.


Un repos de 2 semaines est recommandé. Par la suite, vous aurez à faire un programme de réhabilitation en physiothérapie pour les 2 à 3 mois suivant le traitement.


Durant les 2 premiers mois, il est normal que la douleur évolue en montagne russe.


Si votre traitement est au niveau du pied ou du tendon d’Achille, une botte de marche vous aura été prescrite pour les 2 semaines suivant le traitement. Celle-ci sera à porter en tout temps lorsque vous marchez, pour 2 semaines, afin d’immobiliser la région traitée. Vous pouvez la retirer pour prendre votre douche, pour dormir et lorsque vous êtes assis. Dans ces circonstances, il est important de surveiller les symptômes de thrombophlébite qui vous serons expliqués à votre rendez-vous.



Quels sont les bénéfices escomptés


La procédure de PRP déclenche le processus de guérison interne du corps. Ce processus passe par une phase initiale d’inflammation puis de prolifération de collagène et se termine par un remodelage des fibres du tendon traitée. C’est donc un processus progressif qui s’étend sur plusieurs semaines. Ceci explique que, durant la phase initiale, la douleur peut augmenter, puis passer par des hauts et des bas avant de s’améliorer progressivement. Le soulagement n’est donc pas immédiat (comme c’est le cas par exemple après une infiltration de cortisone ou le soulagement apparait très rapidement). Après 2 à 3 mois, un soulagement plus soutenu et progressif est plus constant. L’amélioration complète peut prendre par contre jusqu’à 6 mois à atteindre. Le but ultime du PRP est de diminuer votre douleur, de diminuer l’utilisation de médication analgésique et de retrouver une fonction le plus proche de la normale possible.


Comme tout traitement médical, il y a malheureusement des échecs à ce traitement. Il se peut également que le soulagement obtenu soit partiel. Le taux de succès varie grandement d’une région traitée à l’autre et cela sera discuté avec vous lors de votre rendez-vous d’évaluation.


Pour l’arthrose, le soulagement s’installe progressivement également et peut prendre 1 à 3 mois à être complet.



Combien de traitements sont nécessaires


Pour le traitement de l’arthrose, la procédure pourrait être répété à tous les 12-18 mois selon la durée de soulagement. Comme l’arthrose est une condition chronique dégénérative, la douleur peut revenir. Nos traitements actuels ne peuvent malheureusement pas guérir pour de bon cette condition. Le PRP ne regénère pas le cartilage atteint par l’arthrose. Il permet de soulager la douleur par les protéines bioactives dans le PRP. Selon la sévérité de l’arthrose sous-jacente, le soulagement suite à un traitement de PRP peut varier. Si le soulagement suite à un premier traitement a été significatif, la procédure peut être répétée lorsque la douleur revient.


Pour le traitement des problèmes de tendinopathies, un deuxième traitement pourrait être nécessaire selon l’évolution. Normalement il n’est pas répété avant 4-6 mois. Effectivement, le temps nécessaire afin de voir l’effet complet d’un traitement de PRP peut prendre 6 mois. La nécessité d’un 2e traitement sera à discuter avec le médecin au cas par cas.



Effets secondaires et risques

 
  • Aggravation temporaire de la douleur après l’injection
  • Comme tout type d’injection, il y a un risque d’infection (0.01%), de saignement, d’ecchymose, d’une atteinte neuro-vasculaire, de choc vagal
  • Comme tout type d’injection ou de traitement médical, il est possible d’avoir un ÉCHEC THÉRAPEUTHIQUE. En effet, certaines personnes ne répondent malheureusement pas au traitement de PRP. Il n’y a pas de certitudes et aucun signes parfaits qui nous permettent de prédire votre réponse au traitement lors de l’évaluation initiale.
  • Formation de cicatrices ou de calcifications au site de l’injection
  • Réaction allergique à la xylocaïne (anesthésiant local)
  • Si vous devez être immobilisé (botte de marche) suite à votre injection, une thrombophlébite peut se former. Il est important de suivre les conseils prodigués et de consulter à l’urgence si vous avez une suspicion. Les signes à surveiller :
    • Douleur importante au mollet
    • Rougeur au mollet
    • Enflure du mollet ou du pied
    • Difficulté respiratoire
    • Douleur à la poitrine
    • Douleur à la respiration
  • Une fragilisation temporaire de l’endroit injecté durant les premières semaines. Il est donc primordial de suivre les recommandations qui vous seront données afin de ne pas aggraver votre condition.


Contre-indications

 
  • Présence d’un cancer ou de métastase
  • Infection active et traitement d’antibiotique
  • Thrombopénie sévère (manque important de plaquettes)
  • Anémie importante
  • Utilisation anticoagulant (coumadin)
  • Grossesse
  • Allaitement
  • Infiltration de cortisone dans la région à traiter dans les 4 semaines précédentes
 

Quels sont les frais


1ère visite d’évaluation : 150$

Procédure de PRP : 900$

  • Comprend la consultation, la médication, l’écho guidance et tout le matériel nécessaire

Visite de suivi : 150$

Besoin d'une
consultation?

Vos articulations vous font souffrir et nuisent à votre qualité de vie? Consultez-nous. Nous pouvons vous soulager.

Prendre un rendez-vous
Compétence
Bienveillance
Disponibilité
Avant de vous présenter à votre rendez-vous pour votre infiltration, veuillez s'il vous plait imprimer, lire et remplir le formulaire suivant:
Questionnaire pré-infiltration
Après avoir reçu une infiltration, s’il vous plait vous référez au document suivant:
Conseils post-infiltration
Admedica
© Copyright 2020 Service Médical Privé - Tous Droits Réservés | Marketing Web par Klik | Conception Web par Akro.